Auteur admin

David Hervy responsable et créateur de la boutique en ligne Biologiquement.com spécialisée dans la promotion et la distribution de produits naturels de santé. Une gamme de produits riches en antioxydants naturels puissants pour retrouver ou garder la vitalité, recommandés aux enfants en phase de croissance, aux étudiants, aux sportifs et aux seniors. Tous ces produits sont issu du commerce équitable.
[Total : 117    Moyenne : 2.7/5]

Vertus et bienfaits des mûres blanches séchées bio Mulberries biologique antioxydant NATUREL pour la santé

LES PERLES DE LA ROUTE DE LA SOIE
Profitez des bienfaits énergétiques des Mûres blanches :
‱ Riches en resvĂ©ratrol (antioxydant)
‱ Une formidable source vĂ©gĂ©tale de zinc et de fer
‱ ConseillĂ©es pour lutter contre l’anĂ©mie et la fatigue

Les mulberries bio en fruit de santé antioxydant pour toute la famille

Les mulberries bio en fruit de santé antioxydant pour toute la famille

Mulberries (ou mûres blanches bio) sont des fruits bio délicieusement sucrés. Depuis longtemps
réputés en Asie mineure pour leur vertus et leur haute valeur énergétique, leur goût délicatement suave vous
transportera sur la mythique route de la soie.
Avec les Mulberries bio, faites le plein de vitalité grùce à ces bienfaits !
ParticuliÚrement riches en Zinc, en Fer et en Vitamine C, elles sont un excellent stimulant énergétique. Le zinc est, entre autres, indispensable au renouvellement cellulaire, au renforcement du systÚme immunitaire, à la santé des os, de la peau, des ongles, et des
organes reproducteurs. Également sources de Cuivre, de Phosphore et de MagnĂ©sium, les Mulberries sont une incroyable source d’oligo-Ă©lĂ©ments Ă  consommer quotidiennement.
Ces perles de la route de la soie sont Ă©galement riches en resvĂ©ratrol. les bienfaits de cet antioxydant prĂ©sent aussi dans le vin ou les cacahuĂštes ont fait l’objet de nombreuses Ă©tudes, notamment pour expliquer les effets cardioprotecteurs du vin rouge. Les Mulberries sont cependant Ă  consommer sans modĂ©ration !
Les mûres blanches séchées bio sont une excellente source de vitamine C, de fer et de fibres. La consommation réguliÚre de ce petit fruit aide à conserver une bonne vision, à bien digérer et à maintenir un taux de cholestérol santé.


[Total : 9    Moyenne : 2.9/5]

Morus alba, mĂ»rier blanc, ou tout simplement Morera, est une des espĂšces d’ arbres appartenant Ă  la genre Morus , la famille de Moraceae .

CommunĂ©ment appelĂ© mĂ»riers sont des arbres indigĂšnes de la zone tempĂ©rĂ©e de l’Asie , les petites et moyennes peuvent ĂȘtre monoĂŻques ou dioĂŻques . Croissance rapide lorsqu’il est jeune, mais plus lent que ce qu’ils atteignent la maturitĂ©, ne dĂ©passent habituellement pas 15 mĂštres .
Comme tous les Moraceae ces arbres contiennent une substance appelée la sÚve de latex .
Caractéristiques
Présente feuilles de remplacement, ovales, entiÚres ou lobées (jeunes arbres plus lobées que chez les adultes) et des marges dentelées. Vert clair et brillant sur la surface supérieure, plus léger sur le dessous.
Il a de petites fleurs qui poussent dans les oreilles serrés et allongés. AprÚs la floraison au printemps apparaissent des fruits composés, formés par de petites drupes étroitement groupés, 2-3 cm de long, appelez baies blanc au rouge. Les fruits de Morus Morus nigra rubra et sont les plus savoureux, tandis que ceux de Morus alba souvent terne.

Morus alba, mûrier blanc, mûrier blanc, Morera

Morus alba, mûrier blanc, mûrier blanc, Morera

Usages et la culture
Les mĂ»riers, en particulier les espĂšces Morus alba est cultivĂ© pour ses feuilles, la seule nourriture des vers Ă  soie, dont les bourgeons sont utilisĂ©s pour fabriquer de la soie . Tant l’arbre et le tissu de l’Asie et Ă©tait inconnue en Occident jusqu’Ă  ce que, dans le sixiĂšme siĂšcle , les moines nestoriens Ă©tabli la Route de la Soie .
Outre son utilisation comme les arbres d’avenir sont utilisĂ©s comme plantes ornementales dans les jardins , les allĂ©es et les rues.
Variétés

  • Morus alba var. veineuse
  • Morus alba var. tatarica
  • Morus alba var. multicaulis ( Perr. )
  • Morus alba var. latifolia

[Total : 7    Moyenne : 2.6/5]

Mûrier blanc bio antioxydant naturel puissant Morus alba Histoire Description Culture Utilisation

Le mĂ»rier blanc (Morus alba L.), ou mĂ»rier commun, est une espĂšce d’arbre fruitier de la famille des MoracĂ©es originaire de Chine. Le mĂ»rier blanc fut largement cultivĂ© pour ses feuilles, aliment exclusif du ver Ă  soie.

Mûrier blanc Morus alba Histoire Description Culture Utilisation

Mûrier blanc Morus alba Histoire Description Culture Utilisation

Histoire
Le mĂ»rier blanc est cultivĂ© depuis l’antiquitĂ© de la Chine au Proche-Orient, son expansion dans le bassin mĂ©diterranĂ©en vers le 18 Ăšme siĂšcle est liĂ©e la sĂ©riciculture. Olivier de Serres planta le premier sujet au jardin des Tuileries vers 1600.
Il a ensuite été largement diffusé dans toutes les régions sub-tropicales et tempérées du monde.
Description
Le mĂ»rier blanc est un arbre monoĂŻque pouvant atteindre 30 mĂštres de haut. Il doit plus son nom Ă  la couleur de ses bourgeons qu’Ă  la couleur de ses fruits. Comme toutes les moracĂ©es, le mĂ»rier blanc produit du latex.
Ses feuilles caduques, alternes, le plus souvent de forme ovale acuminĂ©e mesurent 5 Ă  12 cm et peuvent avoir des formes assez distinctes mĂȘme si elles proviennent du mĂȘme arbre. Leur pĂ©tiole est cannelĂ© et muni de stipules. Elles sont glabres sur les deux faces, vert clair et irrĂ©guliĂšrement dentĂ©es sur les bords.
Les fleurs mùles sont réunies en chatons cylindriques, les femelles en chatons subsphériques; une fois fécondés, ces derniers se transforment en groupe de fruits blancs, roses ou violets, appelés mûres.
Ses fruits en syncarpe sucrĂ©s, comestibles, peuvent ĂȘtre de diffĂ©rentes couleurs.
Différences entre mûrier blanc et noir
Bien que certaines sources indiquent que le mĂ»rier blanc produit des fruits blancs et le mĂ»rier noir des fruits noirs, c’est faux. Le mĂ»rier noir porte toujours des fruits violets foncĂ©s ou noirs. Par contre, selon les variĂ©tĂ©s, le mĂ»rier blanc porte des fruits blancs, rosĂ©s, violets ou noirs.
Les feuilles du mĂ»rier blanc mesurent de 5 Ă  12 cm, sont frĂȘles et souvent lobĂ©es alors que celles du mĂ»rier noir sont plus grandes (jusqu’Ă  18 cm), Ă©paisses, rugueuses et rarement lobĂ©es.
Le fruit du mĂ»rier blanc est mĂ»r Ă  la fin du printemps alors que celui du mĂ»rier noir n’est mĂ»r qu’Ă  la fin de l’Ă©tĂ©.
Le fruit du mĂ»rier blanc prĂ©sente un pĂ©doncule long (parfois de la longueur du fruit) alors que le mĂ»rier noir n’a pour ainsi dire pas de pĂ©doncule, ou un pĂ©doncule trĂšs court.
Le fruit du mĂ»rier blanc est douceĂątre avant maturitĂ©, alors qu’au mĂȘme stade celui du mĂ»rier noir est trĂšs acide. À complĂšte maturitĂ©, celui du mĂ»rier blanc est assez fade et trĂšs sucrĂ©, celui du mĂ»rier noir est sucrĂ© et lĂ©gĂšrement acidulĂ©.
La saveur des fruits du mûrier noir plaßt à la quasi-totalité du grand public. Les fruits du mûrier blanc sont généralement peu estimés en France, mais ceux des cultivars sélectionnés pour leurs fruits ont une valeur gustative élevée. Ils sont trÚs appréciés dans les pays qui les cultivent, au Moyen-Orient (Iran, Syrie, Liban, Israël) notamment.
Culture
Il pousse vite dans ses premiÚres années puis a une croissance plutÎt lente.
Le mĂ»rier aime le soleil mais est rustique jusqu’en zone USDA . Il supporte la sĂ©cheresse et le vent mais pas les expositions maritimes.
Il supporte la taille.
A la différence des mûriers rouges et noirs, le mûrier blanc se multiplie bien par bouturage sur bois tendre.
Ses racines à la fois pivotantes et traçantes sont fragiles et il apprécie peu le trans plantage.
Utilisation
Pour la sériciculture, le mûrier blanc est souvent cultivé sous forme de haie pour faciliter la récolte des feuilles.

Mûrier blanc à Villars (Provence)
Ses feuilles peuvent servir de fourrage pour le bétail et ses fruits de complément alimentaire pour la volaille. On peut le semer sur des terres incultes car ses feuilles enrichissent progressivement le sol chaque automne.
Les variétés fruitiÚres donnent des fruits excellents qui se consomment crus ou secs.
Le murier blanc est traditionnellement un arbre d’alignement, un arbre de route, son ombre dense est agrĂ©able l’Ă©tĂ©, ses fruits ne tachent pas Ă  la diffĂ©rence de ceux du mĂ»rier noir. Dans cet usage, on le conduit sur tige de 1.50 m.
Ses racines permettent d’empĂȘcher l’Ă©rosion des sols. Il s’adapte Ă  la pollution atmosphĂ©rique.


[Total : 5    Moyenne : 2.6/5]

Le genre Morus, appartenant Ă  la famille des Moraceae, est le genre des mĂ»riers, il est composĂ© d’une dizaine d’espĂšces. Il s’agit d’arbres ou d’arbustesdont certains sont cultivĂ©s pour leurs fruits (les mĂ»res) ou leur feuilles, qui servent de nourriture au ver Ă  soie.

Ne pas confondre le mĂ»rier-arbre avec le mĂ»rier sauvage, ou ronce commune ; bien que leurs fruits se ressemblent par l’aspect et le goĂ»t. Ils portent des noms diffĂ©rents : mĂ»ron pour la ronce et mĂ»re pour le mĂ»rier, les deux espĂšces sont diffĂ©rentes.
Principales caractéristiques
Les mûriers sont des arbustes ou des arbres de taille moyenne.
Les feuilles caduques, alternes, sont de forme gĂ©nĂ©rale ovale, arrondie ou cordiforme Ă  la base, pointue Ă  l’extrĂ©mitĂ© opposĂ©e, et parfois lobĂ©e plus ou moins profondĂ©ment. Le bord du limbe est dentĂ©.
Les fleurs, verdĂątres, rĂ©unies en courts Ă©pis ou chatons, sont soit mĂąles (staminĂ©es), soit femelles (pistillĂ©es), mais prĂ©sentes sur le mĂȘme pied (plante monoĂŻque).
Mûrier du genre Morus famille des Moraceae

Mûrier du genre Morus famille des Moraceae

Fruits du mûrier
Le fruit, ou mĂ»re, est composĂ©, formĂ© de fruits Ă©lĂ©mentaires qui sont de fausses baies formĂ©e d’une akĂšneentourĂ©e d’une partie globuleuse dĂ©rivant du pĂ©rianthe.
Une plantation de muriers est appelĂ©e “mĂ»raie” ou “mĂ»reraie”.
Distribution
Les mĂ»riers sont originaires des rĂ©gions tempĂ©rĂ©es et chaudes de l’hĂ©misphĂšre nord, principalement l’ExtrĂȘme-Orient (Mongolie, Chine, CorĂ©e…),et AmĂ©rique du Nord.
Certaines espÚces sont largement cultivées, notamment le mûrier blanc naturalisé dans tous les continents. Ce sont des plantes qui craignent les longues périodes de gel.
Principales espĂšces
  • Morus alba L. , le mĂ»rier blanc
  • Morus australis Poir.
  • Morus bombycis Koidz., (synonyme : Morus kagayamae Koidz.), le mĂ»rier Ă  feuilles de platane
  • Morus celtidifolia Kunth
  • Morus macroura Miq.
  • Morus mesozygia Stapf
  • Morus mongolica (Bureau) C. K. Schneid.
  • Morus nigra L., le mĂ»rier noir
  • Morus rubra L., le mĂ»rier rouge
  • Morus serrata Roxb.
Utilisation
Les mûriers sont cultivés pour :
  • leurs feuilles : mĂ»rier blanc (pour l’Ă©levage du ver Ă  soie ou bombyx du mĂ»rier),
  • leurs fruits : mĂ»rier noir, mĂ»rier blanc et hybrides tels que ‘Illinois Everbearing’ (mĂ»rier blanc x mĂ»rier rouge, le mĂ»rier noir ne s’hybride pas car il compte 308 chromosomes contre gĂ©nĂ©ralement 28 pour le blanc et le rouge). Ce sont des fruits de bouche, consommĂ©s frais et sĂ©chĂ©s notamment les mĂ»res blanches qu’on sĂšche en Iran, au Pakistan, et qui sont alors sucrĂ©es et aromatiques.
  • leur caractĂšre ornemental, pour l’ombre qu’il procure entre autres,
  • leur bois. Chez les Indiens d’AmĂ©rique, on utilisait le mĂ»rier rouge pour fabriquer les arcs pour la chasse. Le bois du mĂ»rier est Ă©galement particuliĂšrement mis en valeur dans de nombreux instruments de la musique populaire orientale.
  • fabriquer une sorte de vin avec les fruits du mĂ»rier noir en Cornouailles. On en fait aussi de la liqueur, comme pour le cassis,
  • fabriquer un alcool dans l’enclave du Haut Karabagh
  • fabriquer du papier destinĂ© Ă  la calligraphie ou Ă  la peinture en Chine, CorĂ©e, Japon, que l’on appelle gĂ©nĂ©ralement papier de riz.
Leurs fruits, mangĂ©s crus en dessert, sont considĂ©rĂ©s comme une friandise, au mĂȘme titre que les framboises mais ils sont rarement commercialisĂ©es du fait de leur fragilitĂ©. La mĂ»re du commerce, ainsi que celle utilisĂ©e pour les confitures, sirops, etc., est presque toujours la mĂ»re sauvage, fruit de la ronce commune, ou mĂ»rier sauvage, arbrisseau sans rapport avec le mĂ»rier arbre. Le goĂ»t Ă©voque de celui de la mĂ»re sauvage, quoique plus doux (moins acide), et les fruits ne contiennent pas de pĂ©pins, contrairement Ă  cette derniĂšre.

[Total : 40    Moyenne : 2.6/5]

Culture du Morus alba mûre blanche bio (plante) mûrier blanc antioxydant naturel puissant

Morus est un genre de plantes Ă  fleurs dans la famille des Moraceae . Les 10-16 espĂšces de feuillus sont communĂ©ment connus comme des mĂ»res. Ils sont largement considĂ©rĂ©s comme les baies nationale de l’Australie, le mĂ»rier sont extrĂȘmement communs sur les rives orientale et occidentale de l’Australie en raison des conditions climatiques idĂ©ales pour leur croissance.
Etroitement liée au genre Broussonetia , il est également connue sous le nom de mûrier, notamment le mûrier à papier , Broussonetia papyrifera. Les mûrier ont une croissance rapide quand il est jeune, mais trÚs vite il a une croissance lente et dépassent rarement les 10-15 m de hauteur. Les feuilles sont alternes, simples, souvent lobées, plus souvent lobés sur les pousses juvéniles que sur des arbres matures, et dentelées sur la marge.
Les fruits sont des fruits multiples , 2-3 cm (0,79 à 1,2 po) de long. Les fruits immatures sont blanc ou vert à jaune pùle avec des bords rose. Dans la plupart des espÚces, les fruits sont rouges quand ils sont maturation, et deviennent pourpre foncé à noir et ont un goût trÚs sucré. Les fruits du mûrier blanc sont verts quand il est jeune et blanc quand il est mûr, ce fruit est aussi sucré mais a un goût trÚs doux par rapport à la plus sombre de variété.
Morus alba mûre blanche (plante) mûrier blanc

Morus alba mûre blanche (plante) mûrier blanc

EspĂšces
La taxonomie de Morus est complexe et controversĂ©e. Plus de 150 noms d’espĂšces ont Ă©tĂ© publiĂ©es, et bien que de diffĂ©rentes sources peut citer diffĂ©rentes sĂ©lections de noms acceptĂ©s, seulement 10 Ă  16 sont gĂ©nĂ©ralement acceptĂ©e par la grande majoritĂ© des autoritĂ©s botaniques. le classement des Morus  est encore plus compliquĂ©e par la gĂ©nĂ©ralisation hybridation , oĂč les hybrides sont fertiles.
Les espÚces suivantes sont généralement acceptées:
  • Morus alba L. – MĂ»rier Blanc (e Asie)
  • Morus australis Poir. – Chinois Mulberry (Asie du SE)
  • Morus celtidifolia Kunth (Mexique)
  • Morus insignis (S AmĂ©rique)
  • Morus mesozygia Stapf – Afrique Mulberry (S et C en Afrique)  Morus microphylla – Texas Mulberry (Mexique, au Texas (USA))
  • Morus nigra L. – Black Mulberry (Asie SO)
  • Morus rubra L. – MĂ»rier rouge (FR AmĂ©rique)
Les Ă©lĂ©ments suivants, tous de l’Est et Asie du Sud, sont en outre acceptĂ© par une ou plusieurs listes taxonomiques ou des Ă©tudes; synonymie , telle que donnĂ©e par les autres listes ou des Ă©tudes, est indiquĂ©e entre crochets:
  • Atropurpurea Morus
  • Morus bombycis [M. australis]
  • Morus cathayana
  • Morus indica [M. alba]
  • Morus japonica [M. alba]
  • Morus kagayamae [M. australis]
  • Morus laevigata [M. . alba var laevigata; M. macroura]
  • Morus latifolia [M. alba]
  • Morus liboensis
  • Morus macroura [M. alba var. laevigata]
  • Morus mongolica [M. alba var. mongolica]
  • Morus multicaulis [M. alba]
  • Morus notabilis
  • Morus rotundiloba
  • Morus serrata [M. alba var. serrata], l’Himalaya mĂ»rier
  • Morus tillaefolia
  • Morus trilobata [M. australis var. trilobata]
  • Morus wittiorum
Usages et la culture
Le fruit mĂ»r est comestible et est largement utilisĂ© dans les tartes, tartelettes, vins, sirops et le thĂ©. Le fruit du mĂ»rier noir, originaire de Asie du Sud-Ouest, et le mĂ»rier rouge, originaire de l’Est en AmĂ©rique du Nord, ont le plus de saveur. Le fruit du mĂ»rier blanc, une espĂšce est asiatique, qui est largement naturalisĂ©e dans les rĂ©gions urbaines de l’AmĂ©rique du Nord, a une saveur diffĂ©rente, parfois caractĂ©risĂ© comme insipide. La plante adulte contient des quantitĂ©s significatives de resvĂ©ratrol , en particulier dans l’Ă©corce du tronc.  Les fruits et les feuilles sont vendues sous diverses formes comme supplĂ©ments nutritionnels. Fruits non mĂ»rs et les parties vertes de la plante ont une sĂšve blanche qui est enivrant et lĂ©gĂšrement hallucinogĂšnes .
Noir, rouge, blanc et mĂ»riers sont trĂšs rĂ©pandues dans l’AzerbaĂŻdjan , l’ArmĂ©nie , du Nord l’Inde , la Jordanie , la Syrie , le Liban , la GĂ©orgie , le Pakistan , l’Iran , la Turquie , l’Egypte , la Libye et l’Afghanistan , oĂč l’arbre et le fruit sont connus par les perses dĂ©rivĂ©s toot noms (mĂ»rier) ou shahtoot(roi ou «supĂ©rieur» de mĂ»rier). Confitures et sorbets sont souvent faites Ă  partir des fruits dans cette rĂ©gion. Noire mĂ»rier a Ă©tĂ© importĂ©e en Grande-Bretagne au 17e siĂšcle, dans l’espoir qu’il serait utile dans la culture des vers Ă  soie. Il a Ă©tĂ© beaucoup utilisĂ© dans la mĂ©decine populaire , en particulier dans le traitement de la teigne. MĂ»res sont Ă©galement trĂšs rĂ©pandue dans la GrĂšce , notamment dans le PĂ©loponnĂšse , qui, dans le Moyen Age Ă©tait connu comme MorĂ©e ( GrĂšce : ΜωρÎčÎŹÏ‚, Morias), dĂ©rivant du mot grec pour l’arbre ( grec : ÎœÎżÏ…ÏÎčÎŹ, Μouria). MĂ»riers ont Ă©tĂ© utilisĂ©s pour la production de soie, qui a Ă©tĂ© une importante source de richesse pour la rĂ©gion.
Les feuilles de mĂ»rier, en particulier ceux de l’mĂ»rier blanc, sont Ă©cologiquement importantes comme la seule source de nourriture de la soie ( Bombyx mori , nommĂ© d’aprĂšs le mĂ»rier Morus genre), la nymphe d’/ cocon qui est utilisĂ© pour fabriquer de la soie. Autres lĂ©pidoptĂšres larves aussi parfois se nourrir de la plante, y compris d’Ă©meraude commune , la chaux sphinx , et le sycomore .
MĂ»res peuvent ĂȘtre issues de graines, et cela est souvent conseillĂ© que des semis d’arbres cultivĂ©s sont gĂ©nĂ©ralement de meilleure forme et santĂ©. Mais ils sont le plus souvent plantĂ©s Ă  partir de boutures qui s’enracinent facilement grande. Les mĂ»riers qui sont autorisĂ©s Ă  grandir avec une hauteur de la couronne de 5 – 6 pieds du niveau du sol ayant la circonfĂ©rence de la tige de 4 -5 cm ou plus est appelĂ© mĂ»rier . Ils sont spĂ©cialement soulevĂ©e avec l’aide de gaules bien grandi de 8 – 10 mois avec aucune des variĂ©tĂ©s recommandĂ©es pour les zones pluviales comme le S-13 (pour le rouge sol argileux) ou S-34 (terre noire), qui sont tolĂ©rants aux projet ou des conditions d’humiditĂ© du sol stress. Habituellement, la plantation est Ă©levĂ©e comme la plantation en blocs avec un espacement de 6 pieds x 6 pieds ou 8 pieds x 8 pieds comme plante Ă  plante et rangĂ©e en rangĂ©e Ă  distance. Les plantes sont gĂ©nĂ©ralement taillĂ©s une fois par an pendant la mousson (Juillet – AoĂ»t) Ă  une hauteur de 5 – 6 pieds du niveau du sol et a permis de grandir avec un maximum de 8 – 10 tire sur la couronne. La feuille est rĂ©coltĂ©e 3-4 fois en un an par la mĂ©thode la cueillette des feuilles sous la pluie nourris ou conditions semi-arides en fonction de la mousson. Les branches d’arbres taillĂ©s pendant la saison d’automne (aprĂšs la chute des feuilles) sont coupĂ©s et utilisĂ©s pour fabriquer des paniers trĂšs durables qui sont utilisĂ©s dans beaucoup d’emplois liĂ©s Ă  l’agriculture du village et l’Ă©levage.
Les anthocyanines  fruits de mûrier
Les anthocyanes sont des pigments qui dĂ©tiennent l’utilisation potentielle comme modulateurs alimentaires des mĂ©canismes pour traiter diverses maladies et comme colorants alimentaires naturels. Suite Ă  la demande croissante pour des colorants alimentaires naturels, de leur importance dans l’industrie alimentaire est en augmentation. Les anthocyanes sont responsables de la couleurs attrayantes d’aliments vĂ©gĂ©taux frais, produisant des couleurs comme l’orange, rouge, violet, noir et bleu. Ils sont solubles dans l’eau et facilement extractibles.
Une mĂ©thode bon marchĂ© et industriellement rĂ©alisable pour purifier anthocyanes des fruits de mĂ»rier, qui pourrait ĂȘtre utilisĂ© comme un tissu de bronzage agent ou colorant alimentaire d’une valeur de couleur Ă©levĂ©e (supĂ©rieure Ă  100) a Ă©tĂ© Ă©tabli. Les scientifiques ont constatĂ© que sur 31 cultivars de mĂ»rier chinois testĂ©s, le rendement total des anthocyanes a variĂ© de 148 mg Ă  2725 mg par litre de jus de fruits. sucres totaux, acides totaux, et des vitamines est restĂ©e intacte dans le jus rĂ©siduel aprĂšs l’enlĂšvement des anthocyanes et des que le jus rĂ©siduels pourraient ĂȘtre fermentĂ©s pour produire des produits comme le jus, le vin et la sauce.
Dans le monde, le mĂ»rier est cultivĂ© pour ses fruits. Dans la culture traditionnelle et la mĂ©decine populaire , le fruit est censĂ© avoir des propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales et est utilisĂ© pour faire de la confiture, du vin, et autres produits alimentaires. Comme le Morus genre a Ă©tĂ© domestiquĂ©es depuis des milliers d’annĂ©es et constamment Ă©tĂ© soumis Ă  l’hĂ©tĂ©rosis l’Ă©levage (principalement pour l’amĂ©lioration de rendement de la feuille), il est possible d’hybrider des races adaptĂ©es Ă  la production de baies, offrant ainsi possible l’utilisation industrielle du mĂ»rier comme une source d’anthocyanes pour les aliments fonctionnels ou des colorants alimentaires qui pourraient amĂ©liorer la rentabilitĂ© globale de la sĂ©riciculture.
Teneur en anthocyanes dĂ©pend du climat, zone de culture, et elle est particuliĂšrement Ă©levĂ©e dans les climats ensoleillĂ©s. Ce rĂ©sultat est trĂšs prometteur pour les forĂȘts tropicales sĂ©riciculture pays de tirer profit de la production d’anthocyanine industrielles de mĂ»riers grĂące Ă  la rĂ©cupĂ©ration anthocyanine.
Le mûrier germoplasme des ressources pour:
  • l’exploration et la collecte des fruitiĂšres donnantes espĂšces de mĂ»riers;
  • leur caractĂ©risation, le catalogage et d’Ă©valuation pour la teneur en anthocyanes en utilisant traditionnels ainsi que des moyens modernes et de biotechnologie des outils;
  • dĂ©velopper un systĂšme d’information au sujet de ces cultivars ou variĂ©tĂ©s;
  • formation et la coordination globale des stocks gĂ©nĂ©tiques;
  • l’Ă©volution des stratĂ©gies de reproduction propice pour amĂ©liorer la teneur en anthocyanes dans les races potentiels en collaboration avec diffĂ©rentes stations de recherche dans le domaine de la sĂ©riciculture, la gĂ©nĂ©tique des plantes et l’Ă©levage, la biotechnologie et la pharmacologie .

[Total : 18    Moyenne : 3.3/5]

Les mĂ»res blanches sĂ©chĂ©es bio, ou mulberries bio antioxydant , sont les fruits du mĂ»rier blanc (Morus alba), arbre cultivĂ© partout dans le monde pour alimenter les vers Ă  soie. C’est un dĂ©licieux fruit sec, au goĂ»t naturellement sucrĂ©.

Valeur nutritive des Mûres blanches (Mulberries)

Valeur nutritive des Mûres blanches (Mulberries)

La consommation des mulberries sĂ©chĂ©es est trĂšs populaire en Asie et au Moyen-Orient, mais ce n’est pas uniquement pour son goĂ»t et sa texture que la mulberry sĂ©chĂ©e est si sĂ©duisante ! En effet elle est traditionnellement conseillĂ©e pour lutter contre l’anĂ©mie et la fatigue. La mulberry bio est source de resvĂ©ratrol (anti-oxydant puissant), de fer et de vitamine C.
Utilisation de la mĂ»re blanche sĂ©chĂ©es bio : Elle se consomme Ă  volontĂ©, seule ou associĂ©e Ă  d’autres fruits secs. A incorporer dans des prĂ©parations comme le muesli, ou Ă  grignoter telle qu’elle.
Valeur nutritive pour 30g de mûre blanche séchée bio (en % des A.J.R.) : protéines 18%, glucides 7%, fibres 12%, calcium 7%, fer 20%, sodium 1%, vitamine C 135%.


[Total : 11    Moyenne : 2.3/5]

Les mĂ»res blanches sĂ©chĂ©es bio ou Mulberries selon leur nom anglais, sont les fruits du mĂ»rier blanc aux PROPRIÉTÉS EXCELLENTE pour la santĂ© (Morus alba en latin). Cet arbre appartient Ă  la famille des MoracĂ©es (la mĂȘme que pour le figuier). Il est originaire de chine oĂč il a Ă©tĂ© cultivĂ© pour ses feuilles, aliment exclusif du ver Ă  soie (chenille du Bombix).

Mulberries mûres blanches - Définition et historique

Mulberries mĂ»res blanches – DĂ©finition et historique

Mulberries – DĂ©finition et historique

Dans l’hĂ©misphĂšre nord, les Mulberries bio mĂ»rissent aux dĂ©buts de l’étĂ© (juin-juillet). Elles peuvent atteindre la taille d’un pouce d’enfant. Leur couleur est d’un blanc laiteux avec des nuances rosĂ©es-pourpres. Il ne faut pas les confondre avec les mĂ»res de la ronce(mĂ»rier sauvage) dont la couleur tend vers le noir ou le gris-marron foncĂ©.

La mĂ»re blanche sĂ©chĂ©e est un fruit de l’agriculture biologique. Elle peut ĂȘtre consommĂ©e pure ou associĂ©e Ă  d’autres produits bio (fruits secs, baies. . .). Sur le marchĂ©, elle se prĂ©sente crue, sĂ©chĂ©e, en gelĂ©e ou en sirop. Elle peut ĂȘtre associĂ©e Ă  un apĂ©ritif, incorporĂ©e dans des mueslis ou grignotĂ©e telle quelle.

Histoire des Mulberries

CultivĂ© en chine depuis plus de 5000 ans, le mĂ»rier blanc s’est ensuite rĂ©pandu au japon et au nord de l’inde. Il aurait ensuite progressĂ© vers l’occident en suivant la route de la soie : Chine – Asie centrale – Iran- Asie mineure (Turquie) – Europe et bassin mĂ©diterranĂ©en. Les caravanes en auraient vendu des pieds aux comptoirs du Levant (mĂ©diterranĂ©e orientale) comme Bysance (Istanbul), Antioche ou Alexandrie (Egypte). LĂ , les gĂȘnois et les vĂ©nitiens les auraient achetĂ©s avec les Ă©pices et les tissus prĂ©cieux d’extrĂšme orient qu’ils revendaient en Europe.

En France, c’est Henri IV(1589-1610) qui a encouragĂ© l’élevage du ver Ă  soie. Il voulait diminuer les coĂ»ts d’importation des tissus prĂ©cieux et assurer aux paysans une nouvelle source de revenu. Pour donner un Ă©lan Ă  sa politique, il a fait planter 20.000 arbres aux jardins des tuileries. Sous son rĂšgne, le grand agronome protestant avait rĂ©digĂ© le premier traitĂ© de SĂ©riciculture (Ă©levage du ver Ă  soie) dans lequel il avait qualifiĂ© le mĂ»rier blanc d’ « arbre plein de bĂ©nĂ©diction de Dieu ».

Aux dĂ©buts du XVIIĂšme siĂšcle, le domaine du Pradel, sa ferme-modĂšle, avait contribuĂ© Ă  planter 4 millions d’arbres en ardĂšche. Lyon Ă©tait alors devenue la capitale de l’industrie de la soie en Europe.

Depuis 1920, avec l’apparition de la soie artificielle dont l’industrie utilise la cellulose comme matiĂšre premiĂšre, le mĂ»rier blanc n’est plus uniqement cultivĂ© pour ses feuilles , mais surtout pour ses fruits.

Mulberries – L’importance actuelle et propriĂ©tĂ©s des Mulberries pour la santĂ©

Depuis longtemps, les mĂ»res blanches Ă©taient rĂ©fĂ©rencĂ©es dans la pharmacopĂ©e chinoise sous le nom de « sang shen » rĂ©putĂ© pour son effet dĂ©puratif et utilisĂ© pour traiter l’anxiĂ©tĂ© et les insomnies. Aujourd’hui, il s’est avĂ©rĂ© que les Mulberries sĂ©chĂ©es bio contiennent un antioxydant naturel trĂšs recherchĂ© Ă  savoir le resvĂ©ratrol. Ce polyphĂ©nol de la classe des stilbĂšnes agit comme le miel de manuka Ă  la maniĂšre d’un antibiotique naturel. Son efficacitĂ© a Ă©tĂ© dĂ©montrĂ©e dans la lutte contre les infections hivernales (grippe, bronchites), les bactĂ©ries et les champignons.

L’organisation mondiale de la santĂ© a reconnu l’action des resvĂ©ratrols contre les maladies cardio-vasculaires, le cholĂ©stĂ©rol et l’hypertension artĂ©rielle. D’autres Ă©tudes ont prouvĂ© son efficacitĂ© contre les radicaux libres, les vertiges et les troubles liĂ©s Ă  l’acouphĂšne. Le resvĂ©ratrol des Mulberries a des vertus diurĂ©tiques et expectorantes. Il peut aussi faire baisser la glycĂ©mie. Sa teneur en vitamines B en fait un excellent tonique naturel pour les sportifs et les Ă©tudiants.

Cet « aliment miracle » est mĂȘme utilisĂ© contre les cheveux blancs. La quantitĂ© de resvĂ©ratrol dans la peau des raisins noirs ou dans le vin rouge paraĂźt dĂ©risoire comparĂ©e Ă  celle des Mulberries sĂ©chĂ©es bio. Les consommer vous fait profiter des bienfaits du vin rouge sans une goutte d’alcool. La richesse en fer de ces « nouveaux super-fruits », explique leur action contre l’anĂ©mie, la fatigue et les insomnies.

Importance pour l’économie

Les Mulberries sont utilisĂ©es pour extraire des anthocyanines qui sont des colorants naturels comestibles. Devant le doute grandissant sur la sĂ»retĂ© des colorants synthĂ©tiques, les anthocyanines de mĂ»res blanches offrent l’alternative biologique trĂšs recherchĂ©e par les industries alimentaires. Hydrosolubles, ils sont facilement incorporĂ©s aux systĂšmes aqueux de plusieurs aliments fabriquĂ©s.

Le mĂ»rier blanc est parfois plantĂ© au milieu des poulaillers. Ses fruits abondants sont trĂšs apprĂ©ciĂ©s par la volaille. Il leur en reste mĂȘme aprĂšs le passage des oiseaux. Les feuilles du mĂ»rier blanc, trĂšs riches en vitamines B et C peuvent servir de fourrage pour le bĂ©tail. Cet arbre nous donne un bois dur, trĂšs dense avec des couleurs et des veinures remarquables. Ce bois est utilisĂ© en marquetterie, sutout en Gascogne .

Mulberries – Valeurs nutritionnelles des Mulberries

Pour 100g de mĂ»res blanches crues, on a une valeur Ă©nergĂ©tique de 51.87 cal. L’apport est de 1.44g de protĂ©ines, de 9.8g de glucides, de 1.7g de fibres. Mais la chose la plus bĂ©nĂ©fique pour la santĂ© ce sont les 0.39g de lipides ! Plus encore, le sodium ne dĂ©passe pas les 10mg, soit zĂ©ro gramme de sel ! Au contraire, les apports bĂ©nĂ©fiques pour l’homme sont de 1.85mg pour le fer, 39mg de calcium et 36.4mg de vitamine C.

Pour 20g de mĂ»res blanches sĂ©chĂ©es bio, le pourcentage des apports journaliers n’est pas trĂšs diffĂ©rent. Cette quantitĂ© apparemment faible contient 90% des apports en vitamine C, 13.3% en fer, 12% en protĂ©ines, 8% en fibres, 4.7% en glucides et 0% en lipides. La dose moyenne journaliĂšre en thĂ©rapeutique d’appoint est de 10 Ă  20g de Mulberries en sachets, soit une poignĂ©e au creux de la main.

Mulberries bio – Achat et Recettes

Quelles que soit leurs vertus, les jus de Noni, les baies d’acai, les baies de gogi et les Mulberries doivent provenir de sources biologiques sĂ»res. Il faut donc privilĂ©gier les boutiques spĂ©cialisĂ©es ou les sites Internet sĂ©rieux comme la boutique Biologiquement.com . Profitez de la rĂ©putation de Jolivia, tous ses produits sont certifiĂ©s Ecocert.

L’exemple de l’acai berry rĂ©cemment vantĂ©e sur internet pour des pseudo vertus amaigrissantes et vendue Ă  des prix exorbitants doit servir de leçon. Pour vous Ă©pargner de telles mĂ©saventures, nous sommes lĂ  pour vous conseiller. Vous y trouverez tout ce dont vous aurez besoin concernant les mĂ»res blanches, leur pays d’origine, leur conditionnement. . . Un consommateur averti en vaut deux.

Recettes incluant des Mulberries

  • CrĂšme de mĂ»res pour 6 personnes : 175g de PurĂ©e de mĂ»re, 30g de crĂšme de mĂ»re, 30g de sucre, 2 feuilles de gĂ©latines et 175g de crĂšme fouettĂ©e. On fait chauffer la purĂ©e ainsi que la crĂšme de mĂ»re et le sucre. Ensuite, on ajoute la gĂ©latine et on laisse refroidir. on incorpore la crĂšme fouettĂ©e, on dresse le mĂ©lange dans deux cercles de 18cm et on les met au froid.
  • Mousse au chocolat blanc : 400g de chocolat blanc, 250gde crĂšme, 250gde crĂšme fouettĂ©eet 2 feuilles de gĂ©latines. On fait bouillir la crĂšme. Juste aprĂšs, on ajoute la gĂ©latine puis on verse le tout sur le chocolat blanc. AprĂšs avoir laissĂ© refroidir, on incorpore la crĂšme fouettĂ©e.
  • CrĂšme de pommes aux mĂ»res blanches : 2 Ă  3 pommes Ă©pĂ©pinĂ©es et Ă©pluchĂ©es (on peut laisser la peau si elles sont bio et si votre blender est assez puissant), 1 cuillĂšre Ă  soupe rase de tahin (purĂ©e de sĂ©same blanc) et 50g de mĂ»res blanches sĂ©chĂ©es. Coupez les pommes en morceaux et mixez-les dans votre blender (ajouter un peu d’eau au dĂ©but). Verser la cuillĂšre de tahin dans le bol du blender sur la compote obtenue. Mixez Ă  nouveau. Versez cette compote dans un plat et versez dedans les mĂ»res blanches sĂ©chĂ©es. MĂ©langez bien et laissez de cĂŽtĂ© au moins 3 heures. Vous pouvez mĂȘme laisser prendre au frais toute la nuit ou toute la journĂ©e. Le goĂ»t du tahin ressortira davantage. Les mĂ»res sĂ©chĂ©es vont se rĂ©hydrater en absorbant le liquide contenu dans la compote. Vous obtiendrez alors une consistance assez Ă©paisse, un peu comme une crĂšme Ă©paisse. Commencez Ă  la dĂ©guster et bon appĂ©tit !

[Total : 6    Moyenne : 3/5]

Mulberries mûres blanches séchées bio : les nouveaux « supers fruits » antioxydant naturel puissant

Les Mulberries représentent actuellement les nouveaux supers fruits anti-fatigue

Mulberries mûres blanches : les nouveaux « supers fruits »

Mulberries mûres blanches séchées : les nouveaux « supers fruits »

Leur saveur douce et sucrĂ©e est agrĂ©able et fait qu’on les consomme aisĂ©ment.
Fruit issu du mĂ»rier blanc d’Asie ou du Moyen Orient, la Mulberry, de son nom anglais est rĂ©putĂ©e pour sa valeur hautement Ă©nergĂ©tique.
Ce fruit sec savoureux est traditionnellement conseillĂ© pour lutter contre la fatigue et l’anĂ©mie.
Sa forte teneur en fer, vitamine C et resvératrol (antioxydant puissant), en fait un riche stimulant énergétique.
Une cuillĂšre Ă  soupe de mulberries sĂ©chĂ©es bio par jour permet d’en ressentir tous les bienfaits.
Les mulberries séchées bio sont en phase de concurrencer les baies de goji, cependant, ces deux « supers fruits » restent complémentaires au niveau de leurs bienfaits.
Le gout des mulberries séchées bio, plus doux ainsi que leur forte teneur en fer et en vitamine C les différencient des baies de goji.
La sociĂ©tĂ© Biologiquement.com est actuellement l’une des seules Ă  proposer les mulberries bio en France et garantit de la qualitĂ© de ces fruits secs.


[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Resvératrol: la mulberry, mûre blanche biologique du mûrier à soie Les mulberries, mûres blanches du mûrier à soie, riches en fer, calcium, vitamine C, K et antoxydants (resvératrol).

Resvératrol: la mulberry, mûre blanche du mûrier à soie

Resvératrol: la mulberry, mûre blanche du mûrier à soie

Si les mulberries font l’objet d’un vĂ©ritable engouement de la part des fans d’antioxydants naturels, c’est que l’un de ces derniers est l’un des plus prometteurs actuellement Ă©tudiĂ©s. L’Organisation mondiale de la santĂ© mentionne l’action des resvĂ©ratrols contre le risque cardio-vasculaire, les radicaux libres, l’hypertension et le cholestĂ©rol ou mĂȘme contre les cheveux blancs.

Le resvĂ©ratrol est un polyphĂ©nol, qui agit un peu Ă  la maniĂšre d’un antibiotique naturel (comme le miel de manuka). C’est donc un Ă©lĂ©ment trĂšs important pour lutter contre les infections hivernales, les bactĂ©ries, les champignons. Sachez que l’on trouve ce prĂ©cieux Ă©lĂ©ment, en moindre quantitĂ©, Ă©galement dans la peau des raisins noirs et dans le vin rouge! Mais les mulberries sont Ă©galement une excellente source de fer: l’idĂ©al pour combattre naturellement l’anĂ©mie et la fatigue, en particulier chez les femmes.

Des antioxydants dans l’assiette: oĂč acheter des mulberries? Quelle est la posologie recommandĂ©e? L’un des principaux inconvĂ©nients ou risques avec ce type de produits, c’est la provenance, sans parler du prix. Ainsi, pour l’acaĂŻ berry, on a vu rĂ©cemment fleurir sur Internet des “arnaques” vantant les vertus amaigrissantes fulgurantes de cette petite baie, Ă  condition de dĂ©bourser chaque mois des sommes colossales. Quelles que soient leurs vertus, jus de Noni, baies d’acaĂŻ, baies de Goji ou encore nos mulberries doivent provenir de sources traçables, fiables et, tant qu’Ă  faire, biologiques pour prĂ©server l’ensemble de leurs bĂ©nĂ©fices. Puissant antioxydant anti radicaux libres : oĂč acheter des mulberries, de l’acai berry bio ou des baies de goji ?

PrivilĂ©giez donc les boutiques biologiques connues, comme La boutique Biologiquement.com , qui proposent des petits sachets de mĂ»res blanches sĂ©chĂ©es bio, ou mulberries bio, Ă  la qualitĂ© irrĂ©prochable. Le goĂ»t est suave et sucrĂ©. On peut les consommer en guise d’apĂ©ritif ou bien avec des fruits rouges. Quelle quantitĂ© prendre chaque jour? Une bonne cuiller Ă  soupe vous apportera tout ce dont vous avez besoin par jour pour ĂȘtre en pleine forme, tout en luttant contre les effets du vieillissement.


[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Les mulberries bio : des superfruits asiatiques antioxydant naturel puissant

Le mĂ»rier blanc (Morus alba L.), ou mĂ»rier commun, est une espĂšce d’arbre fruitier de la famille des MoracĂ©es originaire de Chine. Le mĂ»rier blanc fut largement cultivĂ© pour ses feuilles, aliment exclusif du ver Ă  soie. Il fut introduit dans le bassin mĂ©diterranĂ©en vers le 15Ăšme siĂšcle pour l’Ă©levage du vers Ă  soie.

Il doit plus son nom Ă  la couleur de ses bourgeons qu’Ă  la couleur de ses fruits. En effet, ceux-ci peuvent ĂȘtre de diffĂ©rentes couleurs (blancs, jaune, roses ou violets).

Les mulberries : des superfruits asiatiques

Les mulberries : des superfruits asiatiques

À complĂšte maturitĂ©, le fruit du mĂ»rier blanc est assez fade et trĂšs sucrĂ©. Une fois sĂ©chĂ©, j’ai trouvĂ© que sa saveur se rapprochait de celle des raisins secs. Peu connu en France, le fruit issu des cultivars est  trĂšs apprĂ©ciĂ© dans certains pays du Moyen-Orient.

Traditionnellement, ce fruit sec est conseillĂ© pour lutter contre la fatigue et l’anĂ©mie car il est riche en vitamine c et en fer.

Le fruit du mûrier blanc bio : un concurrent sérieux des baies de Goji !

Je me suis lancée dans un petit comparatif de ces 2 fruits.

Pour le gout, mon favori est vite trouvé : les mulberries n’ont pas l’amertume du fruit de goji sĂ©chĂ©. Leur saveur est assez fade et de ce fait, elles ne sont pas Ă©cƓurantes. Rien Ă  voir avec la saveur des mures classiques. Le gout des muleberries bio sĂ©chĂ©es est plus proche de celui des raisins secs.

La teneur en fer de ces deux fruits est assez proche. Concernant les vitamines, si les muleberries bio contiennent plus de vitamine C que les baies de Goji, ces derniÚres apportent presque toutes les vitamines du groupe B dans des quantités intéressantes. Elles sont surtout riches en B1 et B2, deux vitamines dont les besoins sont souvent augmentés chez les sportifs.

Si la valeur ORAC (pouvoir antioxydant total) est souvent sujette Ă  discussion, elle est tout de mĂȘme un bon indicateur du pouvoir antioxydant d’un aliment. Sur ce terrain, le Goji l’emporte largement puisqu’il a en moyenne une valeur ORAC 10 fois plus Ă©levĂ©e que les muleberries bio.

Le match Goji-mulberry : qui gagne ?

Suivant le but nutritionnel recherchĂ©, il faudra choisir plutĂŽt l’un ou l’autre des fruits car ils s’avĂšrent assez complĂ©mentaires.

Pour un apport nutritionnel plus Ă©quilibrĂ©, les baies de Goji vous apporteront des vitamines du groupe B, de la vitamine C ainsi que du fer. Elles sont aussi intĂ©ressantes si vous souhaitez surtout ajouter une source importante d’antioxydants Ă  votre alimentation.

Par contre, si vous recherchez un fruit avec un gout agrĂ©able, qui vous permette surtout d’enrichir votre alimentation en vitamine C et en fer, il vaut mieux opter pour les mulberries
Par ailleurs, ces fruits sont une source intĂ©ressante de protĂ©ines puisqu’ils en contiennent pas loin de 30g/100g.

Donc pas vraiment de gagnant mais deux fruits aux atouts nutritionnels avĂ©rĂ©s. Quant au prix de ces fruits secs, il est sensiblement le mĂȘme et reste Ă©levĂ© (environ 30 € Ă  60 € le kg).