[Total : 4    Moyenne : 2.5/5]

Le genre Morus, appartenant à la famille des Moraceae, est le genre des mûriers, il est composé d’une dizaine d’espèces. Il s’agit d’arbres ou d’arbustesdont certains sont cultivés pour leurs fruits (les mûres) ou leur feuilles, qui servent de nourriture au ver à soie.

Ne pas confondre le mûrier-arbre avec le mûrier sauvage, ou ronce commune ; bien que leurs fruits se ressemblent par l’aspect et le goût. Ils portent des noms différents : mûron pour la ronce et mûre pour le mûrier, les deux espèces sont différentes.
Principales caractéristiques
Les mûriers sont des arbustes ou des arbres de taille moyenne.
Les feuilles caduques, alternes, sont de forme générale ovale, arrondie ou cordiforme à la base, pointue à l’extrémité opposée, et parfois lobée plus ou moins profondément. Le bord du limbe est denté.
Les fleurs, verdâtres, réunies en courts épis ou chatons, sont soit mâles (staminées), soit femelles (pistillées), mais présentes sur le même pied (plante monoïque).
Mûrier du genre Morus famille des Moraceae

Mûrier du genre Morus famille des Moraceae

Fruits du mûrier
Le fruit, ou mûre, est composé, formé de fruits élémentaires qui sont de fausses baies formée d’une akèneentourée d’une partie globuleuse dérivant du périanthe.
Une plantation de muriers est appelée “mûraie” ou “mûreraie”.
Distribution
Les mûriers sont originaires des régions tempérées et chaudes de l’hémisphère nord, principalement l’Extrême-Orient (Mongolie, Chine, Corée…),et Amérique du Nord.
Certaines espèces sont largement cultivées, notamment le mûrier blanc naturalisé dans tous les continents. Ce sont des plantes qui craignent les longues périodes de gel.
Principales espèces
  • Morus alba L. , le mûrier blanc
  • Morus australis Poir.
  • Morus bombycis Koidz., (synonyme : Morus kagayamae Koidz.), le mûrier à feuilles de platane
  • Morus celtidifolia Kunth
  • Morus macroura Miq.
  • Morus mesozygia Stapf
  • Morus mongolica (Bureau) C. K. Schneid.
  • Morus nigra L., le mûrier noir
  • Morus rubra L., le mûrier rouge
  • Morus serrata Roxb.
Utilisation
Les mûriers sont cultivés pour :
  • leurs feuilles : mûrier blanc (pour l’élevage du ver à soie ou bombyx du mûrier),
  • leurs fruits : mûrier noir, mûrier blanc et hybrides tels que ‘Illinois Everbearing’ (mûrier blanc x mûrier rouge, le mûrier noir ne s’hybride pas car il compte 308 chromosomes contre généralement 28 pour le blanc et le rouge). Ce sont des fruits de bouche, consommés frais et séchés notamment les mûres blanches qu’on sèche en Iran, au Pakistan, et qui sont alors sucrées et aromatiques.
  • leur caractère ornemental, pour l’ombre qu’il procure entre autres,
  • leur bois. Chez les Indiens d’Amérique, on utilisait le mûrier rouge pour fabriquer les arcs pour la chasse. Le bois du mûrier est également particulièrement mis en valeur dans de nombreux instruments de la musique populaire orientale.
  • fabriquer une sorte de vin avec les fruits du mûrier noir en Cornouailles. On en fait aussi de la liqueur, comme pour le cassis,
  • fabriquer un alcool dans l’enclave du Haut Karabagh
  • fabriquer du papier destiné à la calligraphie ou à la peinture en Chine, Corée, Japon, que l’on appelle généralement papier de riz.
Leurs fruits, mangés crus en dessert, sont considérés comme une friandise, au même titre que les framboises mais ils sont rarement commercialisées du fait de leur fragilité. La mûre du commerce, ainsi que celle utilisée pour les confitures, sirops, etc., est presque toujours la mûre sauvage, fruit de la ronce commune, ou mûrier sauvage, arbrisseau sans rapport avec le mûrier arbre. Le goût évoque de celui de la mûre sauvage, quoique plus doux (moins acide), et les fruits ne contiennent pas de pépins, contrairement à cette dernière.

One Comment

  1. Pierre de nIce
    Posted 16 août 2011 at 10 h 23 min | Permalink

    merci pour vôtre blog sur la mure blanche, je ne connaissais pas ce nouveau superfruit en France.
    Je vais m’empresser de le conseiller à ma grand mère, qui manque cruellement de vitalité en ce moment.
    merci
    Pierre de Nice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*